Pour devenir un entrepreneur à succès, il vous faut avoir certaines caractéristiques, certaines qualités, un état d’esprit bien spécifique qui va vous mener, qui va vous aider à réussir.

Sans ça, vous allez vous mettre des bâtons dans les roues, voire vous allez vous diriger vers l’échec.

Alors, le manque de confiance en soi, c’est vraiment une particularité qui va vous freiner, qui va vous tirer vers le bas, qui va vous amener vers l’échec.

Vous n’êtes pas qui vous êtes à cause de vos gênes.

C’est-à-dire, vous ne devez pas penser que, parce que vous manquez de confiance en vous, c’est quelque chose qui est dans vos gênes, que c’est en vous, que vous êtes programmé comme ça, et que vous ne pouvez rien y faire.

Vous êtes perfectible, vous pouvez vous modifier, vous modeler, et c’est donc de l’acquis, pas de l’inné, puisque vous pouvez vous modifier.

Et si c’est de l’acquis, bien évidemment vous pouvez être ce que vous voulez être.

Dit comme ça, on pourrait penser qu’en disant qu’on est beau, on se sentirait beau et on aurait de la confiance en soi.

Et bien en fait, c’est un petit peu ça.

C’est-à-dire que vous pouvez être ce que vous voulez être, dès l’instant où vous êtes capable de faire rentrer les bonnes informations par votre conscient, et de faire digérer l’information et accepter l’information par votre subconscient.

Pour combattre le manque de confiance en soi, vous allez vous y atteler en 2 parties.

Tout d’abord, vous devez trouver les causes du manque de confiance que vous avez en vous.

Ensuite, il va falloir les traiter.

 

 

 

Les symptômes du manque de confiance

 

Le manque de confiance en soi, vous pouvez le repérer parce que vous avez tendance à avoir des doutes, sur tout.

Vous avez du mal à prendre des décisions simples, comme par exemple choisir le film au cinéma que vous allez voir, ou le resto dans lequel vous allez manger avec un ami.

Vous avez tendance peut-être à vous victimiser, vous avez des sentiments d’infériorité, vous vous sentez mal compris, mal aimé, la critique des autres vous fait peur, vous êtes dans l’incapacité de vous affirmer, alors que ce soient des problèmes pour s’exprimer oralement, ou exprimer ses besoins, ne pas avoir l’art et la manière de pouvoir dire ce que vous voulez.

Ce sont ces sentiments, ces ressentis, et ces pensées que vous pouvez avoir, qui vous prouvent que vous manquez de confiance en vous.

Mais cet état-là de manque de confiance en soi, il est réversible.

Vous pouvez inverser la tendance, vous pouvez changer les choses, et enfin avoir de la confiance en vous.

 

 

Combattre le manque de confiance en soi en trouvant les causes

 

Donc tout d’abord, comme je vous le disais, vous devez savoir quelle est la cause, ou quelles sont les causes du manque de confiance en vous.

 

 

A cause de l’éducation

 

Alors, ça peut venir de votre éducation, les premiers modèles par exemple sont vos parents.

Mais ça peut être aussi les enfants autour de vous à l’école, ça peut être les maitres et les professeurs, ça peut être une nourrice par exemple, le reste de la famille bien évidemment.

Toutes les personnes qui sont autour de vous ont peut-être apporté leur pierre à leur édifice, pour agrémenter en vous ce manque de confiance en vous.

Alors, peut-être que vous avez eu des parents qui ne vous ont pas valorisés, qui ne vous ont pas soutenus, qui n’ont pas été à l’écoute, qui vous ont dénigrés, qui vous ont humiliés, voire qui vous ont abandonnés…

Il y a tout un tas de possibilités qui peuvent être les causes de votre manque de confiance en vous.

L’absence d’un parent peut ébranler la confiance d’un enfant, et par ricochet, en tant qu’adulte, ça se répercute.

Vous pouvez aussi peut-être avoir manqué d’autorité parentale, voire même avoir subi des maltraitances.

Mais ça, il faut absolument aller chercher cette partie-là dans votre éducation, dans vos modèles autour de vous, pour déterminer peut-être dans cet environnement-là, les causes de votre manque de confiance en vous.

 

 

A cause des échecs

 

Alors là, on repart de la base, et après, dans l’évolution peut-être que vous avez mis en avant, vos échecs, votre entourage aussi l’a peut-être fait, vous n’avez regardé que vos erreurs, ou vos incapacités, plutôt que de regarder vos réussites, vos victoires, et vos compétences.


Envie de vivre d'un business sur internet ?

FORMATION OFFERTE

Pour gagner plus et être libre de tout faire...

Et profiter de la vie

Inscrivez votre prénom et votre email puis cliquez sur le bouton.

 

privacy Données confidentielles.


Si vous vous focalisez toujours sur le négatif, vous entretenez le manque de confiance en vous.

Et toutes ces petites graines, au fur et à mesure, que vous avez plantées dans votre subconscient, ça germe, ça grandit, ça fait qu’abimer la confiance que vous avez en vous.

Donc, il faut absolument déterminer quelles étaient les graines.

 

A cause des expériences

 

Vous avez eu des échecs, des chocs émotionnels, des décès, des ruptures, des accidents, et à partir de cela, vous avez peut-être établi une généralité dans votre tête.

Autrement dit, si par exemple vous avez toujours le sentiment que les gens abusent de vous, parce que vous vous pensez trop gentil, et que vous ne savez pas dire non, dans votre tête, peut-être que vous vous dites que vous êtes trop gentil, c’est comme ça, et on ne peut rien y faire.

Vous aimeriez être différent, mais pour autant, vous ne faites rien pour que les choses changent.

Vous vous dites que vous êtes gentil, et que ce sera comme ça jusqu’à la fin de votre vie, qu’il n’y a rien à faire, vous êtes comme ça, et vous n’êtes pas autrement.

La réalité, c’est pourtant que vous pouvez changer tout cela.

L’idée, ce n’est pas de devenir méchant, bien évidemment, mais c’est d’avoir une disposition à la gentillesse différente, et un lien aux autres qui fasse que vous puissiez dire non, ou que vous puissiez dire ce que vous sentez, ce que vous voulez, ce dont vous avez envie, ce qui vous perturbe ou pas, ce qui vous fait du bien ou pas.

En bref, vous affirmer, peu importe sur quel point vous souhaitez vous affirmer, vous positionner.

Ce n’est pas parce que vous avez vécu plusieurs fois « une certaine expérience », que forcément ça se répétera tout au long de vie, jusqu’à votre mort.

Ce n’est absolument pas le cas, c’est dans votre cerveau qu’il a été généré une généralité, parce que vous avez vécu plusieurs fois la même chose, et des choses plutôt négatives.

Donc ça, ça peut être une des causes de votre manque de confiance en vous.

 

 

A cause des pensées

 

Ensuite, il y a aussi ce que vous vous dites, vous savez, cette petite voix qui sans arrêt vous sous-estime, vous sabote, vous juge.

Et en écoutant cette petite voix, vous contribuez aussi à abimer la confiance que vous avez en vous.

Si vous avez tendance à l’écouter, il faut savoir ce qu’elle vous dit, de façon à pouvoir rectifier le tir.

 

 

Les besoins qui victimisent

 

Ensuite, il y a les besoins que vous avez.

Les besoins ont forcément une cause, donc essayez de regarder les besoins que vous avez.

Si vous avez, par exemple, le besoin d’un regard positif sur vous par rapport aux autres, si vous avez besoin d’être aimé, d’être apprécié, d’être sollicité, il faut savoir d’où ça vient.

Vous avez aussi peut-être la fâcheuse habitude de vous comparer aux autres.

Vous êtes toujours moins bien, vous ne faites pas les choses assez bien, vous n’êtes pas aussi beau, vous n’êtes pas aussi intelligent.

Cette approche-là, de sans arrêt se comparer aux autres, ça a une cause, donc il faut la chercher.

 

 

Les peurs qui affaiblissent

 

Et enfin, un autre point à regarder, ce sont vos peurs, c’est vos peurs qui vous mènent par le bout du nez, c’est vos peurs qui vous paralysent, c’est vos peurs qui vous empêchent de faire certaines choses, c’est vos peurs qui vous empêchent de passer à l’action.

Là aussi, faut savoir trouver quelles peurs vous avez, et pourquoi vous avez ces peurs-là.

C’est en connaissant la racine du mal que vous allez pouvoir mettre du désherbant dessus, pour qu’il y ait plus aucune mauvaise herbe qui pousse dans votre cerveau, dans votre conscient, et votre subconscient, de façon à pouvoir combattre le manque de confiance en vous.

 

 

Agir sur les causes pour combattre le manque de confiance en soi

 

 

Changements de fréquentation

 

Puisque vous cherchez les causes, vous devez aussi regarder votre environnement aujourd’hui.

Quelles sont vos fréquentations ?

Quelles sont les personnes qui vous prennent en charge, qui vous maternent, qui vous dénigrent.. ? etc.

Ces personnes-là, elles contribuent aussi à apporter des mauvaises graines à votre subconscient.

Peut-être qu’à leur contact, vous vous sentez petit, vous vous sentez mal à l’aise, vous vous sentez mené, vous vous sentez dominé.

Tous ces sentiments-là que vous ressentez sont néfastes pour vous.

Vous pourriez déjà commencer à éviter de côtoyer ces personnes-là.

Si elles génèrent des sentiments négatifs et qu’elles abiment votre confiance en vous, forcément, ce n’est pas une bonne chose pour vous.

 

 

Se concentrer sur ses propres compétences

 

Dans votre vision aussi au quotidien, quand vous regardez ce que vous ne pouvez pas faire, ou ce que les autres font mieux que vous, à ce moment-là vous êtes concentré sur le problème plutôt que la solution.

Essayez de voir quelles sont vos compétences, vos connaissances.

Aujourd’hui, qu’est-ce que vous faites de bien ?

Qu’est-ce que vous faites de mieux que certaines personnes autour de vous ?

Qu’est-ce que vous faites qui vous rend fier ?

C’est important de mettre le doigt dessus, de façon déjà à commencer à regarder les choses sous un autre angle, et à essayer d’enlever dans une partie de votre jardin de votre subconscient, d’enlever une partie des mauvaises herbes.

 

 

Ne pas écouter les autres

 

Vous pouvez aussi analyser ce que les personnes qu’il y a autour de vous vous disent.

Des fois, elles n’ont pas toujours conscience du mal qu’elles vous font.

Des fois, elles n’ont pas toujours l’art et la manière de vous dire les choses, pour ne pas abimer la confiance que vous avez en vous.

Quelquefois, elles vont vous dire des choses qu’elles pensent, alors on peut les féliciter de leur honnêteté, mais quelquefois il y a un mot en particulier qui va être utilisé, qui va vous blesser quand même, qui va vous toucher quand même.

Les gens n’ont pas toujours l’art et la manière de vous dire la vérité, l’art et la manière de vous dire les choses.

Alors on ne peut pas toujours vous prendre avec des pincettes, bien évidemment, mais quelquefois elles n’ont pas conscience du mal qu’elles vous font.

Elles n’ont pas toujours conscience qu’elles abiment votre confiance en vous.

Donc avant de vous mettre en colère, avant d’avoir toute une rage qui monte, et que vous ne saurez peut-être pas exprimer, que vous ne saurez peut-être pas faire sortir, posez-vous la question, à savoir que la personne qui vous a dit quelque chose, elle ne l’a peut-être pas dit avec de mauvaises intentions au départ.

Elle a été maladroite, mais son intention de départ n’était pas de vous faire du mal.

Donc, il faut pouvoir aussi prendre du recul sur ça, puisqu’elle n’a pas été fine, elle n’a pas été délicate, vous l’avez peut-être mal pris, parce que ça a touché quelque chose chez vous, donc à vous de faire attention à ce que ce type de remarque-là, suivant comment c’est dit, et suivant de qui ça vient, ça ne doit pas abimer la confiance que vous avez en vous.

 

 

Détendre son corps

 

Enfin, une chose qu’on oublie aussi, quand on a un manque de confiance en soi, on est souvent physiquement très tendu.

Apprenez à relâcher la tension.

Des fois parler fait du bien.

Des fois exulter fait du bien.

Mais ça peut être pousser des cris très forts, ça peut être taper dans un sac à la boxe par exemple.

Ça peut être courir un sprint.

La souffrance du corps physique peut permettre à un moment donné de relâcher une certaine tension, et de pouvoir refaire ressortir aussi certaines émotions, certaines rages, certaines colères que vous pouvez avoir, certaines choses que vous ne voulez pas dire, et que vous ne savez pas dire.

Alors, ça peut être aussi par l’intermédiaire d’un massage un peu puissant, un peu cuisant, ça peut vous paraitre un peu extrême.

Souvent quelques fois, se défouler physiquement permet d’évacuer une certaine tension physique certes, mais aussi une tension psychique.

 

 

Tuer le manque de confiance en soi

 

Votre conscient n’est pas forcément capable de voir que vous avez un problème particulier, par rapport au manque de confiance que vous avez en vous, seulement votre subconscient lui, le sait.

Lui, c’est le serveur de votre corps, il est au courant de tout, il sait tout, mais il ne sait pas forcément transmettre ces informations-là au conscient, pour que vous puissiez prendre justement conscience de ce qui ne va pas, et comment vous pouvez le faire, et d’où ça vient.

Donc, dans l’approche de combattre le manque de confiance en soi, il faut en voir les racines, voir comment ça a évolué, qu’est-ce qui a entretenu tout ça, et qu’est-ce que vous pouvez d’ores et déjà faire qui est très simple, qui est très rapide, mais qui vous permet déjà d’assainir votre environnement.

Tout cela pour commencer à reprendre confiance en vous, de façon à ce que, à un moment donné, dans cette démarche-là, vous puissiez arriver à vaincre le manque de confiance en vous, à faire renaître cette fameuse plante de la confiance en soi, et de pouvoir la développer.

Un entrepreneur à succès a énormément de doutes, il prend des risques, il fait des tests, il s’aventure sur des marchés qu’il ne connaît pas, il injecte ses finances dans une entreprise qu’il vient d’acheter par exemple.

Les doutes sont constamment là, mais en fait, ce ne sont pas tant des doutes, ce sont surtout des questions qui n’ont pas forcément de réponses immédiates, ce sont aussi des questions concernant l’avenir, malheureusement on ne lit pas dans l’avenir.

Mais ce sont aussi des questions qui permettent de pouvoir être proactif, de pouvoir prendre de l’avance, de pouvoir prévoir que dans telle ou telle situation, on puisse avoir mis en place telle ou telle chose, pour pouvoir parer au problème, au mur qu’on doit surmonter, ou qu’on doit contourner.

XXX

Bref, à tout type de situation qu’il peut y avoir, avec tout type de résultats.

Donc, pour combattre le manque de confiance en soi, il est primordial de faire un travail sur soi.

Ça ne prend pas 5 minutes par jour, ça ne se fera pas sur une semaine, mais en y travaillant un petit peu tous les jours, avec cet aspect de l’effet cumulé, vous arriverez petit à petit à combattre le manque de confiance en vous, à vaincre cette absence de confiance en soi, et à retrouver une confiance en vous qui soit forte, et de plus en plus grandissante.