Ecouter pour apprendre est une approche qui permet de récolter tout un tas d’informations qui ne sont pas forcément clairement énoncées à voix haute.

Tous les jours, vous êtes en interaction avec différentes personnes, que ce soient vos supérieurs, votre équipe, vos fournisseurs ou vos clients, vos prestataires.

Mais ça peut être aussi des interactions que vous allez avoir avec votre partenaire, vos enfants, votre famille, vos amis.
Ou tout simplement des interactions, des échanges, avec la boulangère, le voisin, le SAV de votre opérateur mobile.

Donc il y a tout un tas de personnes avec lesquelles vous échangez, même brièvement, tout au long de la journée, tous les jours, 7 jours sur 7 et 365 jours par an.

Vous pouvez écouter pour apprendre, quand vous rencontrez ces personnes-là, quand vous interagissez avec ces personnes-là, quand vous avez un échange, un dialogue.

Combien même ce serait un monologue, ça ne changerait pas grand-chose.

 

 

Ecouter pour apprendre

 

Dès l’instant où vous avez quelque chose à écouter, et j’insiste bien sur « écouter », et pas « entendre », vous pouvez entendre le son d’une voix, etc, et ne pas être à l’écoute de ce qui est dit.

Mais quoiqu’il arrive, dès l’instant où vous êtes en interaction avec une personne, vous devez écouter pour apprendre, parce qu’il y a toujours quelque chose à apprendre.

Il y a toujours une information qui peut en ressortir, et qui va vous permettre d’apprendre quelque chose de supplémentaire.

Dans les échanges que vous avez avec cette personne-là, dans les dialogues que vous avez, vous avez des discussions qui sont des échanges d’information classique, entre guillemets.

Dans la mesure où on vous donne des informations concernant la vie d’une personne en face de vous, et vous allez donner votre avis, ou vous allez vous-même parler de votre vie, etc.

Donc on est sur un échange assez classique.

 

 

 

Ecoute active

 

Mais même sur ce type d’échange là, vous allez apprendre de la personne, apprendre comment elle visionne les problèmes qu’elle a, ou la situation qu’elle vie, les informations qu’elles vous donnent, comment elle se positionne par rapport à tout ça.

Donc vous en apprendrez davantage sur votre interlocuteur. Mais au-delà de ce type de conversation là, il y a tout un tas de choses que vous devez apprendre.

Que la personne en face vous adresse un compliment, ou qu’elle vous fasse un reproche, voire même une remarque, vous avez là une

fois de plus une information.

Vous avez de quoi apprendre, apprendre, car vous allez tous simplement savoir comment la personne vous regarde, comment la personne, elle a analysé vos faits, vos gestes, votre façon de bouger, votre façon de parler, votre façon d’agir ou de réagir dans une situation.

Il y a des choses que vous ne voyez pas sur vous-même.

Les autres, comme une espèce d’effet miroir, vont vous permettre de vous apporter des informations sur vous-même.

Donc cette écoute-là, elle est importante parce qu’il y a tout un tas de choses qu’on ne voit pas en soi.

Il y a tout un tas de choses qu’on ne voit pas de l’extérieur, puisque nous on est à l’intérieur de notre propre corps.

Donc c’est un peu plus difficile, bien évidemment.

Ce n’est pas toujours facile d’avoir du recul sur soi-même, pour pouvoir s’analyser, et effectuer une autocritique pour pouvoir s’améliorer.

Mais là en l’occurrence, les gens sont là pour vous aider, ils ne le font pas volontairement, mais si vous êtes vraiment à l’écoute, vous pouvez écouter pour apprendre davantage sur vous-même.


Envie de vivre d'un business sur internet ?

FORMATION OFFERTE

Pour gagner plus et être libre de tout faire...

Et profiter de la vie

Inscrivez votre prénom et votre email puis cliquez sur le bouton.

 

privacy Données confidentielles.


C’est aussi valable quand vous avez une explication avec quelqu’un, sur un sujet sur lequel vous n’êtes pas d’accord.

Cet échange d’informations est important, parce qu’il faut régulariser peut-être un mal-être entre vous et cette personne-là.

Mais c’est aussi important dans la mesure où si vous vous positionnez comme celui qui écoute, vous en apprendrez davantage sur la situation, sur vous-même, sur la personne en face, sur quelque chose que vous n’avez pas, sur quelque chose que vous auriez fait, que vous n’auriez peut-être pas dû, ou que vous n’avez pas faite, et que vous auriez dû.

N’hésitez pas à chaque fois que vous êtes en interaction avec quelqu’un, de vous mettre à son écoute.

Plus vous tendrez l’oreille, plus vous ne vous limiterez pas à entendre des sons sortir de la bouche de quelqu’un, mais vraiment à écouter les mots, la façon dont la personne se positionne, ce qu’elle emploie comme expression, etc, plus vous apprendrez davantage sur vous, la personne en face, et la situation.

Vous avez tout un tas de discussions avec les gens.

Comme je vous le disais, même dans une discussion des plus banale, vous pouvez apprendre des informations.

 

 

Ecouter pour apprendre ce qu’ils savent

 

Mais vous avez aussi des situations où vous pouvez être en face de quelqu’un qui va avoir énormément de connaissances, énormément de savoir.

Restez à l’écoute, soyez vraiment ouvert, n’hésitez pas à prendre le temps et à vous focaliser sur ce qui est dit.

Ne vous noyez pas dans vos pensées au préalable.

Ne réfléchissez pas à la réponse, ne réfléchissez pas non plus forcément à votre avis, sur un sujet, écoutez ce que la personne a à vous dire.

Cette écoute-là, elle est très importante, et on l’utilise vraiment sans le savoir et de façon intense.
Par exemple, quand on fait une rencontre avec une personne, comme c’est de la nouveauté, comme c’est une personne dont on souhaite en découvrir davantage, on est focalisé sur cette personne-là, et on est vraiment à l’écoute.

Alors quelques fois, on n’est pas forcément bien dans ses baskets, et on parle beaucoup, et c’est l’autre qui écoute.

Mais c’est aussi un échange, un aller-retour, et un équilibre entre deux personnes quand elles se rencontrent, bien évidemment.

Mais c’est vraiment le moment où on est le plus à l’écoute possible.

Il faut essayer d’être dans cet état d’esprit, pour pouvoir vous nourrir de l’information que la personne en face, ou les personnes en

face, vous donnent.

C’est aussi valable dans une négociation.

Vous pouvez trouver des effets de levier.

Vous pourriez trouver des arguments supplémentaires pour pouvoir négocier en votre faveur.

Bien évidemment, parce que vous avez été à l’écoute précédemment.

 

 

Se concentrer sur les mots

 

Il faut être capable, à un moment donné, de faire preuve d’une certaine abnégation, c’est-à-dire ne pas vous mettre en avant, être celui qui réceptionne l’info, celui qui réceptionne le savoir, les connaissances, les informations, les leviers, etc.

Pour pouvoir vous en servir à bon escient, bien évidemment, pas à mauvais escient, après ça ne regarde que vous.
Sachez que lorsque vous êtes en interaction, vous recevez de l’information.

Mais pour apprendre, il faut être à l’écoute.

Si vous n’écoutez que d’une oreille, ça n’ira pas.

Si vous ne faites qu’entendre un son sorti de la bouche de la personne en face, vous n’apprendrez pas non plus.

Par contre, si vous êtes capable de vous focaliser sur le discours, sur les mots qui sortent de la bouche de la personne en face de vous, vous allez apprendre énormément.

Apprendre ce qu’elle aime, apprendre ce qu’elle déteste, apprendre ce qu’elle veut… Quelques fois, vous aurez quelques informations qui vous permettront de lire entre les lignes, parce que la personne ne vous dira pas clairement ce qu’elle veut ou ce qu’elle attend de vous, voire même ce qu’elle espère de vous.

Il est très important de faire attention à ce positionnement que vous pouvez avoir, à toujours vouloir donner votre avis, être celui qui a raison, etc.

Soyez beaucoup plus intelligent que ça, et placez-vous en tant que réceptacle de l’information, et écoutez.

Pourquoi je vous parle de ça aujourd’hui ?

Pourquoi j’insiste sur le fait qu’il faut savoir écouter pour apprendre ?

Parce qu’en fait, il y a tout un tas d’informations qui ne peuvent vous servir comme entrepreneur, comme à titre personnel d’ailleurs.

Et pourtant, ce qui nous fait défaut dans beaucoup de nos relations, c’est la communication.

Et la communication, elle passe aussi et d’abord par une écoute de l’autre.

Si vous êtes capable d’avoir une bonne écoute et ça se développe, vous pourriez aussi être capable de gérer avec une main de maître vos prestataires.

Vous seriez aussi capable de mieux comprendre vos clients.

Vous seriez aussi capable de mener de grosses négociations importantes pour vous, de façon subtile, fine, intelligente, et avec facilité, parce que vous auriez été à l’écoute au préalable, pour apprendre, pour recevoir toutes les informations dont vous avez besoin, pour avoir le contrôle sur l’interaction que vous avez avec l’autre.

C’est pas nécessaire d’avoir un contrôle sur toutes les interactions que vous avez.

Pour autant, chaque information que vous pouvez prendre, c’est toutes autant d’informations que vous pouvez apprendre, et qui peuvent vous servir par la suite.

Donc je vous conseille vivement de faire attention dorénavant aux prochaines discussions que vous allez avoir, que ce soit en tête à tête, ou en groupe, peu importe.

Mais positionnez-vous comme celui qui écoute, ne dites rien, n’émettez aucun avis, n’émettez aucune position sur quoi que ce soit comme sujet, et écoutez.

Et vous verrez que vous serez capable de récupérer énormément d’infirmations, et qu’il vous sera aussi beaucoup plus facile de connaitre les personnes que vous avez en face de vous, et d’agir en conséquence, suivant ce que vous voulez d’eux, ou ce que vous attendez d’eux.

 

 

Réceptionner les informations

 

Il est important, et c’est davantage important pour un entrepreneur, de savoir écouter pour apprendre.

Et j’irai un tout petit peu plus loin.

Quand vous regardez une vidéo, vous ne parlez pas, vous ne donnez pas votre avis, vous écoutez la personne qui est en face, et vous réceptionnez l’info.

Quelques fois, vous interagissez en laissant un commentaire.

Mais même là, vous pourriez faire attention à ce que vous laissez comme commentaire, parce que cela dépend aussi de la façon dont vous avez reçu l’info, dont vous avez été à l’écoute pour apprendre.

Si effectivement, vous n’êtes pas d’accord avec ce que la personne dit, OK, vous avez votre avis, votre position, pas de problème.

Mais dans la manière de tourner les choses, tout ne peut pas être ramené à vous, mais à l’interlocuteur, qui par exemple a émis une information, sur laquelle vous n’êtes pas forcément d’accord.

Et la critique ne doit pas se faire envers ce que la personne dit.

Mais la critique doit se faire envers vous-même, et comment vous avez réceptionné l’info, et comment vous voyez les choses.

 

 

 

A quoi sert d’écouter

 

Il est important de comprendre que dans les échanges avec les autres, ce qui va faire toute la différence, et ce qui vous permet aussi d’avoir plus d’impact et aussi plus de contrôle sur la relation à l’autre, c’est le fait d’écouter.

Donc sachez écouter pour apprendre va toujours vous permettre d’en apprendre davantage, d’avoir des informations, des effets de levier, des subtilités, des sous-entendus, qu’une personne qui n’écoute pas.

Donc, ouvrez vos oreilles.

Ne vous limitez pas à entendre des sons, faites attention aux mots utilisés, aux phrases utilisées, aux tournures utilisées, aux sous-entendus, etc, et vous deviendrez maître dans la communication avec l’autre.

Peut-être que vous aurez le contrôle par rapport à la discussion que vous avez avec l’autre personne.

Peut-être même que vous aurez l’ascendant sur cette personne-là, et ça peut vous servir, notamment quand on est entrepreneur.

Parce que vous avez une fonction multi casquettes, que vos interactions avec les différentes personnes autour de vous doivent se moduler justement en fonction de la personne qui est en face de vous.

Et il n’y a rien de mieux pour pouvoir bien vous positionner en face de chaque personne, que d’avoir les connaissances nécessaires de la personne en face, de son approche, de sa vision des choses, pour pouvoir l’amener où vous voulez.

Vous avez acquis maintenant une autre façon de voir les choses, et de vos interactions avec les autres.

Vous avez aussi appris une autre manière pour apprendre, qui est celle d’écouter.