Vous êtes sujet au stress, dans de multiples situations, dans différents domaines, vous avez beaucoup de mal à gérer le stress.

Vous avez sûrement lu beaucoup d’articles, vu beaucoup de vidéos concernant la gestion du stress.

Vous savez d’ores et déjà comment vous pouvez gérer votre stress, vous avez lu les choses comme l’évacuation de la tension par le sport, éventuellement par une psychanalyse, parce qu’il faut savoir aussi guérir la plaie peut-être, qui est à l’origine du stress.

Vous savez peut-être déjà analyser les situations dans lesquelles vous savez que votre stress va grimper.

Mais au lieu de vous parler de ce que vous pouvez faire pour pouvoir gérer votre stress, il y a une autre façon de vous positionner vis-à-vis du stress.

Il n’y a pas de lutte contre le stress, mais il y a une gestion du stress.

La gestion du stress, elle passe par une prise de conscience de ce qui vous stresse, parce que ça c’est important de savoir d’où ça vient, connaître le type de stress qui est engendré par ces éléments qui vous stressent.

Il faut connaître aussi les conséquences possibles de ce stress, et il faut savoir quelle utilisation des outils qui vont vous permettre de le gérer.

Concernant les autres outils, vous en connaissez déjà, pas de doute sur le sujet, parce que si vous avez besoin de gérer votre stress, vous avez déjà fait des recherches.

 

 

Savoir ce qui cause le stress

 

 

Par contre, la prise de conscience de ce qui vous stresse, ça c’est une chose qu’on ne fait pas toujours, et c’est pourtant la première démarche que vous devriez avoir.

Vous vous êtes sûrement retrouvé dans de multiples situations qui vont vous stresser.

Et souvent, ce que vous oubliez, c’est de vous poser la question « pourquoi ».

Alors, peut-être que vous allez prendre la parole en public pour la première fois et ça vous stresse.

Pensez qu’à un moment, ce qui vous stresse, c’est pas tant de parler, à proprement parler devant toutes ces personnes, c’est que vous allez sortir de votre zone de confort, de votre zone de sécurité, vous estimez prendre un risque en vous adressant à un groupe, et vous allez faire quelque chose que vous n’avez jamais fait.

Du coup, ce stress-là, il n’est que la traduction du fait que vous sortez de votre zone de confort, et que vous allez aller dans l’inconnu, puisque c’est quelque chose que vous n’avez jamais fait.

Du coup, vous générez de la tension, du stress, par anticipation sur quelque chose que vous ne connaissez pas.


Envie de vivre d'un business sur internet ?

FORMATION OFFERTE

Pour gagner plus et être libre de tout faire...

Et profiter de la vie

Inscrivez votre prénom et votre email puis cliquez sur le bouton.

 

privacy Données confidentielles.


C’est exactement la même chose que si je vous disais que vous allez monter sur un bateau, et que vous allez rencontrer une tempête.

Vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, seulement vous ne pouvez absolument pas savoir ce qui va se passer, comment vous allez réagir, quels sont les éléments sur lesquels vous avez aucun contrôle, donc la météo, le bateau, quels sont les éléments qui vont être des facteurs que vous allez prendre en considération dans les décisions que vous allez avoir à prendre pendant la tempête pour sauver votre vie, ou pour sauver votre partenaire, ou pour sauver le bateau pourquoi pas.

Il y a tellement de choses que vous ne savez pas qu’il est inutile d’être sur l’anticipation, qu’il est inutile d’imaginer comment ça va se passer.

Donc, lorsque vous allez vous adresser à ce groupe, à ce public-là, et que vous allez prendre la parole pour la première fois, l’anticipation que vous avez, le stress que vous générez, ne vous sert strictement à rien.

 

 

Savoir pourquoi cela génère du stress

 

La prise de conscience de ce qui vous stresse, c’est aussi vous poser la question « pourquoi ça vous stresse ? ».

Bien souvent, pour la majorité d’entre nous, ce sont les premières fois qui génèrent du stress.

Une fois de plus, c’est parce que c’est de l’inconnu, c’est quelque chose sur lequel vous n’avez pas d’emprise, vous n’avez pas de contrôle, du moins vous le pensez.

C’est l’inconnu, et le fait de ne pas savoir, de ne pas contrôler peut être stressant.

C’est un exemple parmi tant d’autres, mais le stress peut aussi provenir par exemple d’une conversation que vous devez avoir avec une personne en particulier, et où ce que vous voulez vous tient tellement à cœur, que vous avez peur d’avoir une réponse négative.

Donc là, vous êtes dans l’anticipation aussi, comme d’habitude, seulement vous imaginez le pire au lieu de vous concentrer sur le meilleur.

Donc la première des choses que vous devez faire vraiment, c’est prendre conscience de ce qui vous stresse, et pourquoi ça vous stresse.

Réfléchissez, prenez de recul, à savoir pourquoi ce stress est monté, dans quelles situations, qu’est-ce que vous allez faire ou qu’est-ce que vous devez faire qui vous met dans cet état-là.

C’est souvent quelque chose sur lequel vous pouvez travailler très facilement, soit par une meilleure connaissance de ce qui vous attend, de quelque chose que vous ne connaissez pas, soit par exemple en travaillant votre mental, votre façon de voir les choses, d’envisager votre environnement, les diverses solutions faces au problème, etc.

Là, il suffit d’acquérir beaucoup de connaissances et de savoir réfléchir sur soi-même, sur ce qu’on est comment on peut voir les choses pour pouvoir améliorer votre bien-être et votre faculté à accepter des situations que vous ne connaissez pas, que vous ne contrôlez pas.

 

 

Gérer le stress

 

Si vous savez ce qui vous stresse, si vous savez pourquoi ça vous stresse, vous êtes capable d’avoir une gestion de votre stress qui va être beaucoup plus facile, puisque vous savez déjà à l’avance ce qui va vous stresser, donc vous pouvez vous conditionner mentalement pour justement éviter que le stress monte en vous.

Par contre, comme on est tous différents, vous allez peut-être avoir une façon d’anticiper la montée de stress et sa gestion qui va être complètement différente de la mienne.

Ensuite, il y a les fameuses conséquences possibles du stress qui va être généré par la situation.

Si je reprends l’exemple du fait que vous deviez prendre la parole devant un groupe, quelles vont être les conséquences possibles de ce stress, si jamais vous vous ratez devant ce public-là ?

Est-ce que ça va jouer sur votre santé, pas forcément.

Est-ce que ça va jouer sur votre crédibilité, possible.

Est-ce que ça va jouer sur votre business et son évolution, possible.

Est-ce que ça va vous ralentir dans votre course à la réussite, possible.

Mais une fois de plus, on est sur de l’anticipation, mais plutôt que d’imaginer des choses négatives ou du moins possibles ou impossibles, développez votre côté proactif.

Anticipez les possibilités, les conséquences dues à ce stress quand vous allez vous adresser à ce public-là.

En étant proactif, vous allez forcément, avec cette anticipation intelligente, avoir des réponses et d’autres possibilités, même si le stress génère des effets négatifs pendant votre intervention sur ce public-là.

Donc, dans chaque situation, il vous suffit d’imaginer que ce soit positif ou que ce soit négatif, d’imaginer les différentes conséquences, de façon à pouvoir y apporter une solution, une nouvelle direction, ou une autre façon de faire les choses par la suite, pour pouvoir rectifier le tir si ça ne va pas dans le sens que vous souhaitiez au départ.

Rien n’est figé dans la pierre par avance, vous pourriez avoir de très belles surprises en étant très stressé, en cafouillant devant votre public, et au final, récolter les fonds que vous souhaitiez, au final avoir la proposition contrat que vous souhaitiez, etc.

Donc, ne partez pas tout de suite négatif, ne partez pas défaitiste, mais soyez proactif, et imaginez toutes les conséquences possibles, afin de pouvoir avoir « un plan b », même si je n’aime pas l’expression.

 

 

Ce qui peut aider à gérer le stress

 

Quand bien même vous auriez encore une grande montée de stress, vous avez peut-être besoin d’utiliser certains outils pour vous faire baisser en tension, et pour pouvoir amener votre corps à être plus détendu, votre tête plus sereine, plus tranquille, plus calme, de façon à éviter par exemple le bafouillage devant le public.

À vous de trouver les outils aussi qui vous conviennent, ceux qui peuvent me convenir à moi peuvent ne pas vous convenir à vous.

Alors, je vous dirais bien que je n’ai pas de stress, mais ce serait quelque part vous mentir, parce que ça m’arrive de temps en temps.

Par contre, je n’ai pas forcément le stress de l’inconnu.

L’inconnu a tendance plutôt à me stimuler.

Mais c’est un état d’esprit qui m’est particulier, qui m’est propre.

Peut-être que c’est le cas pour vous et tant mieux, mais si ce n’est pas le cas, sachez que l’inconnu peut être très excitant et très motivant, et ce n’est pas forcément une source de stress.

Tout dépend l’angle de vue qu’on a sur la situation, sur les enjeux, sur les finalités d’une démarche, d’une action, etc.

Donc au final, qu’est-ce que vous pourriez en retirer, tout ça c’est que finalement, la gestion du stress, gérer le stress c’est en fait agir sur l’attitude qu’on peut avoir vis-à-vis du stress, et pas tant sur les causes.

Les causes peuvent expliquer ce qu’il y a de sensible chez vous, peut-être une égratignure, une blessure antérieure, etc., quelque chose de particulièrement sensible chez vous, et qui réagit à ce moment-là dans une telle situation.

Mais c’est la situation qui va être la cause, et sur certaines situations bien évidemment, vous n’avez aucun contrôle, donc il vaut mieux agir sur l’attitude, sur la vision, sur la façon d’aborder les choses, sur la façon de recevoir une situation, de vous retrouver dans un cas particulier, plutôt que d’avoir à agir sur les causes à proprement parler.

La gestion du stress est quelque chose que vous pouvez avoir à banaliser complètement dans votre vie, dès l’instant où vous êtes dans une vision des choses, une attitude vis-à-vis des choses et des situations, etc., qui va être différent, et qui va vous permettre de ne plus avoir de stress.

Donc, s’il y a plus de stress, il y a plus de gestion du stress, donc vous êtes plus détendu, plus serein, et je dirais même à la limite, plus heureux, parce que quand on supprime le stress d’une vie au quotidien, et notamment quand on est entrepreneur, ça vous permet aussi de gérer beaucoup mieux vos facultés, de prendre des décisions plus rapidement, de réfléchir plus sainement, plus sereinement, d’avoir une vision d’ensemble sur du court, moyen et long terme, qui est beaucoup plus claire, parce que le stress ne rentre pas en ligne en compte, il n’y pas d’émotions dans vos réflexions.