Comment rester proactif

 

 

La vie que vous avez aujourd’hui n’est pas celle que vous voulez avoir.

Pour pouvoir avoir la vie que vous voulez, il faut bien évidemment prendre le bon chemin, la bonne route, et cette route, elle n’est pas le fait du hasard, elle n’est pas le fait de la chance, c’est une route que vous devez construire, et que vous devez emprunter pour atteindre votre objectif qui est la vie que vous voulez avoir.

Aujourd’hui, vous êtes sorti complètement de cette route, aujourd’hui vous êtes en plein nulle part.

Ce n’est absolument pas la vie que vous souhaitez.

Vous avez décidé de faire des changements dans votre vie, de modifier votre façon de fonctionner, et vous avez décidé d’être plus proactif, c’est-à-dire d’anticiper sur tout un tas d’actions que vous avez, sur tout un tas de choix que vous voulez faire, et notamment celui de prendre la route qui va vous mener à la vie que vous voulez.

Décidez de devenir proactif, c’est déjà commencer à tracer les grandes lignes de votre vie.

Parce qu’en vous permettant d’anticiper sur les choses, vous pouvez avoir toutes les informations, vous pouvez avoir toutes les solutions aux difficultés que vous rencontrez, et vous êtes capable aussi de réagir très vite, face à une situation qui n’est pas celle qui vous convient.

Vos premiers pas dans la proactivité sont faits, vous avez déjà commencé à modifier votre façon de voir les choses, d’anticiper les choses, mais il faut continuer sur cette voie-là.

Quand vous avez pris votre route pour avoir la vie que vous voulez, il faut continuer à rester vigilant face à votre proactivité.

Restez proactif, ce n’est pas si facile, comme je vous le disais, puisqu’il faut apprendre les bons réflexe, il faut pouvoir être capable de réfléchir pour pouvoir anticiper, donc pour pouvoir avoir des solutions, des actions à mettre en place, etc., pour pouvoir avoir dix coups d’avance, un petit peu comme aux échecs.

Quand on veut être proactif, il y a une partie qui est difficile, et sur laquelle ça nécessite énormément de travail, c’est votre façon de voir les choses, votre façon d’être, lorsqu’il y a des difficultés, lorsqu’il y a des problèmes.

Je vous le dis tout le temps, les problèmes ne sont pas vraiment des problèmes, ce sont des situations qui ne vous conviennent pas, mais souvent ces situations, en majeure partie, sont le résultat de vos décisions, de vos actions, de vos choix, des chemins que vous avez décidé d’emprunter.

Donc, quand on veut rester proactif, cette partie-là de la gestion des problèmes, des difficultés, c’est une partie de la proactivité qui est difficile de maitriser, de contrôler, et il faut pourtant absolument que vous soyez capable de maitriser cette partie-là dans votre vie, parce que c’est ce qui va vous permettre d’avancer beaucoup plus rapidement.

Et c’est vraiment la plus grosse partie dans la proactivité qui peut vous permettre de garder votre motivation, qui peut vous permettre d’accélérer votre élan dans la création de votre business et dans le développement, qui vous fera gagner du temps parce que vous serez capable de réagir très rapidement, et de façon réfléchie, puisque vous aurez été proactif au préalable, vous aurez réfléchi aux possibilités dans telle ou telle situation, suivant tel ou tel chemin que vous aurez pris, ou telle ou telle action que vous aurez menée.

Enfin, quand on veut rester proactif, la gestion des problèmes, donc des difficultés, c’est cette partie-là qui est la plus difficile à garder dans le temps, parce que des fois on est fatigué, on est plus sensible aux choses, parce que des fois on a aussi des problèmes un peu plus urgents que d’autres.

Et donc dans cette gestion des difficultés, il n’est pas toujours facile de pouvoir tout maitriser, et il n’est pas toujours facile d’être proactif.
Alors voilà ce que vous pouvez faire pour rester proactif et vraiment face aux problèmes, avoir une attitude différente et gardez bien ça à l’esprit, parce que dans le temps, on peut très vite dévier dans ce mode de réflexion, on peut très vite se laisser abattre par les évènements.

 

 

S’approprier ses problèmes

 

Pour rester proactif, faut se battre, faut très vite, très rapidement prendre de bonnes habitudes de réflexion, de fonctionnement, pour pouvoir être proactif au maximum, pour pouvoir avancer plus vite.


Envie de vivre d'un business sur internet ?

FORMATION OFFERTE

Pour gagner plus et être libre de tout faire...

Et profiter de la vie

Inscrivez votre prénom et votre email puis cliquez sur le bouton.

 

privacy Données confidentielles.


Alors, face aux problèmes, face aux difficultés, vous devez d’abord vous les approprier.

Pour chaque situation, regardez ce qui vous a mené à ça.

Si vous en êtes là aujourd’hui, si vous êtes au milieu de nulle part, c’est que lorsque vous étiez au volant de votre vie à un moment donné, vous avez enlevé vos mains du volant.

Donc, vous n’aviez plus le contrôle, c’est ce qui vous a mené à sortir de la route, de la route qui va vous mener à ce que vous voulez.

Donc, regardez en arrière, dans le passé, toutes les actions, toutes les choses que vous avez dites, toutes les décisions que vous avez prises qui vont ont mené à ça, à votre situation aujourd’hui.

Analysez vraiment toutes vos actions et vos décisions, revenez en arrière et essayez de voir votre chemin de réflexion qui vous a permis à ce moment-là de prendre telle décision, ou d’effectuer telle action.

Une fois que vous avez fait ce parcours-là, ce que vous devez faire, c’est refaire à nouveau les choses, mais différemment.
Cette fois-ci par exemple, ne pas enlever vos mains du volant, ça pourra peut-être vous permettre de ne pas sortir de cette route.

Mais, vous pourriez aussi ne mettre qu’une seule main sur le volant, peut-être que votre autre main pourrait vous servir par exemple à réguler la vitesse.

Peut-être que vous avez oublié de regarder dans le rétro, peut-être que vous avez oublié de regarder à droite, donc dès l’instant où vous vous retrouvez dans une situation, faites un tour dans le passé, analysez ce qui vous a mené à ça, et voyez quelles sont les possibilités qui vous permettent de refaire les choses différemment, ça c’est pour rectifier ce qui vous a mené à ça.

Mais dans la partie proactive, voir si en mettant une main sur le volant, qu’est-ce que ça pourrait donner, pensez au futur, si vous mettez deux mains, qu’est-ce que ça pourrait donner, pensez au futur, une fois que vous êtes capable de pouvoir « prédire l’avenir », c’est-à-dire que dès l’instant où vous avez dit « je mets une main sur le volant », est-ce que ça peut changer quelque chose ?

Si oui, qu’est-ce que ça va m’apporter ?

Si non, est-ce que ça va me faire sortir de la route ?

Si ça me fait sortir de la route, comment est-ce que je peux faire les choses différemment pour ne pas avoir à sortir de la route, ou si je sors, qu’est-ce que je dois faire pour pouvoir revenir sur la route ?

Faites comme si vous deviez penser à toutes les possibilités qui peuvent s’offrir à vous si vous faites un choix plutôt qu’un autre, si vous décidez de penser de telle manière plutôt qu’une autre, si vous décidez de vous arrêter ou de continuer, toutes les possibilités doivent être envisagées pour pouvoir trouver justement une solution à chaque fois, si au final, le résultat n’est pas ce que vous voulez.

Vos publications sur vos réseaux sociaux ne drainent pas le trafic que vous voulez, et bien pensez à changer les images, à changer l’heure de publication, à changer le texte, à changer les couleurs, et si jamais par exemple changer l’heure de publication ne convient pas, vous allez changer encore une fois de plus l’heure, pour trouver la bonne heure pendant laquelle vos abonnés sont sur vos réseaux sociaux.

Ne cherchez pas l’information, à savoir à quelles meilleures heures vous pouvez poster vos publications sur vos réseaux sociaux, analysez vos statistiques c’est encore les meilleurs chiffres que vous puissiez avoir pour savoir quand vos abonnés sont sur vos réseaux sociaux.

Mais peut-être que si les publications sur vos réseaux sociaux n’apportent pas le trafic que vous voulez, peut-être qu’il faudra envisager une stratégie différente pour avoir du trafic.

Voilà la démarche que vous devriez avoir.

C’est encore un exemple pour vous montrer comment vous pouvez rester proactif, mais dans l’idée, c’est l’anticipation à chaque fois qui prime sur tout.

Vous ne devez absolument blâmer qui que ce soit pour vos problèmes, pour vos difficultés, vous ne devez absolument pas rejeter la faute sur quelqu’un d’autre, ou un élément extérieur.

Vous devez vous approprier vos problèmes, de façon à pouvoir en prendre le contrôle.

C’est en ayant le contrôle de vos problèmes que vous avez la possibilité de les résoudre ou de les contourner facilement.

Parce que pour rester proactif même lorsque vous avez des problèmes, vous devez anticiper.

Les problèmes ne sont pas quelque chose qui doit vous arrêter.

C’est juste une difficulté que vous rencontrez, c’est juste une situation qui ne vous convient, et avec laquelle vous devez faire avec ou pas, suivant la solution que vous avez décidé de choisir.

Mais si vous l’avez anticipée au préalable, si vous y avez pensé avant, vous êtes aussi capable de fournir une solution beaucoup plus rapidement.

 

 

Ne pas subir ses problèmes

 

Sous un autre angle, vous ne devez pas subir les problèmes, vous ne devez pas vous positionner en victime, vous ne devez pas penser que vous attirez la malchance, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne.

Ce n’est pas un coup de malchance qui fait que vous ne réussissez pas dans la vie, que vous n’êtes pas en couple, que vous n’avez pas la vie que vous voulez, ce n’est pas la malchance, ce sont des actions et des modes de pensée que vous avez eus qui vous ont mené là où vous en êtes aujourd’hui.

Si vous faites un constat négatif sur votre vie, c’est parce que vous avez fait des choix, vous avez eu des actions, vous avez eu un mode de pensée qui vous a mené à ça.

Aujourd’hui est le résultat de ce que vous étiez hier, de ce que vous avez fait hier, de ce que vous avez pensé hier.

Pour que demain soit différent, vous devez agir différemment, penser différemment, être différent.

Si vous pensez que tout ce que vous entreprenez est un échec, vous ne pouvez pas dire que vous êtes proactif, parce que si ce que vous entreprenez est un échec, c’est que ce que vous avez entrepris n’est pas la bonne chose à faire.

Donc, il faut le modifier, si vous aviez été proactif, vous ne pourriez pas vous dire que tout ce que vous entreprenez est un échec, vous pourriez plutôt dire que ce que vous avez entrepris vous a mené à quelque chose qui ne vous convient pas.

Pour pouvoir pallier à la situation qui ne vous convient pas aujourd’hui, vous allez pouvoir faire ça, parce que vous pouvez faire ça ou vous pouvez penser ça, et c’est là que vous êtes proactif, c’est parce que vous avez imaginé les possibilités éventuellement peut-être d’un échec, mais dans l’idée, faut pas partir avec l’échec en tête.

Mais quand bien même vous y auriez pensé, et c’est important d’y penser parce qu’il faut savoir rebondir.

Dans ce cas-là, vous êtes proactif.

 

 

Assumer ses responsabilités

 

Et enfin, sous un troisième angle, vous êtes responsable, vous avez des responsabilités à prendre, vous avez des responsabilités à assumer.

Comme la situation, elle est de votre fait, il faut l’assumer et assumer ses conséquences.

Ne fuyez pas vos responsabilités, si vous n’avez pas envoyé un document en temps et en heure à votre prestataire, bien évidemment il y a des chances que votre prestataire vous fournisse son travail en retard, ou ne le fournisse pas correctement.

Parce qu’il n’a pas eu les informations en temps et en heure, parce que vous n’avez pas envoyé le message.

C’est de votre faute, mais ne voyez pas ça comme étant une faute sur laquelle vous devez culpabiliser, mais vous dire « j’ai agi de telle manière, voilà le résultat ».

Pour être proactif, programmez vos emails quand vous devez envoyer une information en temps et en heure à une personne.

Si vous avez le temps de le faire aujourd’hui et que vous devez envoyer l’email dans quatre jours, faites aujourd’hui votre email et programmez-le, aussi simplement que ça.

Dans cette idée de rester proactif, demandez dans votre message que la personne à qui vous avez envoyé le message, elle vous renvoie un email pour vous accuser réception de la bonne information que vous lui avez transmise par courriel.

N’attendez pas que la personne vous contacte pour vous dire si elle a eu ou pas les informations.

Dites-lui dans l’email qu’elle valide le fait qu’elle ait bien reçu l’information, c’est aussi simple que ça.

Et là, vous restez proactif, là vous êtes sur une démarche où vous avez anticipé et où vous avez sécurisé un mode de fonctionnement, une approche, une démarche, un processus de travail, avec votre prestataire.

Dans cette approche de la proactivité, avec cette attitude, vous allez très vite vous apercevoir qu’il est plus simple de régler vos problèmes, de les résoudre, voire même de les contourner pour continuer d’avancer et faire progresser votre business.

Parce que si à chaque fois que vous rencontrez une difficulté, vous êtes à l’arrêt, vous êtes surpris par le problème qui arrive, que vous ne l’avez pas anticipé, vous allez peut-être être en colère, vous allez être contrarié, vous gaspillez énormément d’énergie déjà avec ces émotions négatives, ensuite vous allez avoir besoin de temps pour vous remettre un petit peu de vos émotions.

Ensuite, il va vous falloir réfléchir, si tant est si bien qu’à un moment donné, vous soyez capable de réfléchir si le problème est un petit peu conséquent.

Toute cette perte de temps, toute cette perte d’énergie aurait pu être évitée si vous aviez été proactif.