Abonnez-vous

Comment avoir des revenus passifs ?

Alors j’imagine que si vous êtes là c’est que vous n’en avez pas trouvé. Et pour cause, ça n’existe pas.

En fait, pour les revenus passifs, il y a la définition, l’idée que vous vous en faites et la réalité.

 

Définition des revenus passifs

 

Alors dans la définition : les revenus passifs sont de l’argent qui vous est, en fait reversé sans même devoir travailler.

Déjà, quand on n’y réfléchit un petit peu, il faut bien qu’il y ait quelque chose au départ qui se vende. Il y a bien quelque chose qui se fait pour que l’argent puisse arriver jusque sur votre compte bancaire. Vous ne le faîtes peut-être pas mais quelqu’un le fait.

Déjà, ça devrait vous mettre la puce à l’oreille.

Ensuite l’idée que vous vous en faites c’est effectivement celle-ci. C’est-à-dire que vous trouvez quelque chose, un système, une méthode qui vous permettent d’alimenter votre compte bancaire régulièrement. Et vous vous retrouvez les doigts de pieds en éventail sur une plage de sable blanc à l’autre bout de la planète. L’idée que vous vous en faites elle est celle-là.

Et à aucun moment donné, la notion de travail ou même d’action rentre en ligne de compte… Si ce n’est peut-être de remplir un formulaire, de signer un papier, éventuellement un contrat. Mais ça ne va pas plus loin que ça.

Et enfin dans la réalité, il n’y a pas de revenus passifs.

 

La vérité sur les revenus passifs

 

Chaque revenu que vous pourriez avoir nécessite forcément une dose de travail.

Si vous devez travailler, ne serait-ce qu’une heure, vous aurez aussi l’équivalence d’un revenu « passif » à l’équivalence d’une heure de travail que vous avez fourni.

Alors vous allez peut-être me citer l’immobilier, OK. Sauf qu’il ne faudrait pas oublier tout ce que vous avez fait avant de signer le compromis de vente. Vous avez fait des recherches, vous vous êtes peut-être formé, vous avez peut-être lu, vous avez peut-être contacter des professionnels. Vous avez eu des rendez-vous avec ces gens là, vous y avez passé du temps. Et vous avez fait peut-être 2, 3, 4, 50 visites avant de trouver le bien immobilier qui vous convient… Et qui correspond à la somme que vous pouvez investir.

Du coup, vous y avez travaillé, avant même d’avoir acheté, avant même d’avoir perçu le moindre centime, vous avez déjà travaillé pour ça.

Ensuite, une fois vous avait signé le compromis, vous allez faire encore un petit peu de paperasse et puis vous signerez effectivement la vente. A ce moment-là, le bien vous appartiendra mais peut-être que vous allez mettre en gestion.  Peut-être aussi que vous allez faire des travaux à l’intérieur, que vous allez aussi vous occuper des entrées et des sorties et de récupérer le loyer. Et de faire les comptes…

Expliquez-moi comment vous pouvez estimer que le revenu immobilier est un revenu passif si vous avez passé tout ce temps-là.

Donc, il n’y a pas de revenus passifs. Cela n’existe pas.

Ca fait rêver toute la planète mais foncièrement, ça n’existe pas. Le ratio temps, travail, action et revenu n’est pas forcément le même suivant l’activité, suivant le domaine, suivant le type de produit, suivant le montant du produit qui est vendu, ou service.


Envie de vivre d'un business sur internet ?

24H D’ACCES OFFERTS

Pour gagner plus et être libre de tout faire...

Et profiter de la vie

Inscrivez votre prénom et votre email puis cliquez sur le bouton.

 

privacy Données confidentielles.


Le ratio n’est pas équivalence d’une activité à une autre.

 

Les leviers

 

Par contre, vous pouvez trouver des effets de levier.

Vous pourriez avoir, par exemple un capital de départ, que vous allez diviser en 2, 3, 4, 5 qui va vous permettre d’acheter 2, 3, 4, 5 biens immobiliers. Où vous allez travailler énormément, où votre revenu ne va pas être énorme au départ… Puisque vous aurez un forcément un crédit important à rembourser, mais du coup, ça va être payé par vos locataires

Et dans quelques années, effectivement, le montant sera beaucoup plus important. Mais en attendant, toutes ces années là, vous allez travailler pour pas grand-chose.

Et l’autre option, c’est d’acheter un bien immobilier cash, de ne pas avoir à rembourser un crédit, d’encaisser directement.

Mais si vous y devez passer 10 heures par mois, à 400 € sur votre compte bancaire à la fin du mois, ça ne fait que 40 € de l’heure. Ce n’est pas énorme non plus.

C’est la multiplication de ces appartements qui va commencer à devenir intéressante mais si vous y devez travailler derrière, si vous avez la gestion, de la vérification etc…  Même si vous ne le gérez pas, vous avez une trentaine d’appartements, vous allez forcément mettre le nez dans les comptes. Vous avez forcément des papiers à remplir, vous avez forcément des vérifications à faire.

Donc vous allez travailler. Et votre taux horaire va exploser mais ce sera jamais un revenu doigts de pied en éventail sur une plage de sable blanc à l’autre bout de la planète.

 

Mettre en place un revenu passif

 

Les revenus passifs, il faut les regarder sous un autre angle.

Les revenus passifs, vous pouvez les avoir, les générer, les créer dès l’instant où vous mettez en place une activité, une entreprise de laquelle vous pouvez vous extraire.

Je m’explique.

Vous avez mis en place une activité où votre présence, votre activité, vos actions à titre personnel ne sont pas nécessaires.

Si par exemple, vous mettez un blog en place. Ecrire des articles, vous allez le faire au début. Mais pas par la suite, il n’est pas indispensable que ce soit vous qui le fassiez.

Et si vous mettez en place un site e-commerce. Vous vous occupez de la promotion, vous vous occupez de la commande auprès de vos fournisseurs, vous vous occupez de l’expédition : tout ça, ce sont des actions que vous pouvez déléguer.

Vous allez pouvoir vous soulager de certaines actions et les déléguer. Donc de vous extraire de l’activité.

Parce que votre présence personnelle n’est pas indispensable mais vous travaillerez quand même.

Vous devrez surveiller vos salariés, vous devrez faire attention à la comptabilité. Vous devrez vérifier le mode de fonctionnement, vous devrez analyser les chiffres. Donc vous travaillerez quand même.

Donc les doigts de pieds en éventail c’est un rêve.

Quand bien même vous passeriez 15 jours les doigts de pieds en éventail, les 15 autres jours, si vous devez travailler, on est plus du tout sur du revenu passif .

Donc les revenus passifs, ça n’existe pas.

Vous pourriez avoir le meilleur personnel du monde, avoir une équipe de rêves et des gens extraordinaires avec des compétences folles.

 

Travailler pour des revenus passifs

 

De toutes façons, si vous êtes en haut de la pyramide, vous avez l’obligation de surveiller, de regarder, d’analyser.

Et de toutes façons, vous voudrez avancer et en faire davantage donc vous vous remettrez au travail.

La seule certitude que vous pouvez avoir aujourd’hui c’est, travailler pour vous, c’est toujours plus intéressant que de travailler pour un employeur.

Ce sera toujours plus intéressant en terme d’activité. Vous ferez des choses qui vous plaisent. Même s’il y a forcément des choses qui ne vous plairont pas. Mais la grande majorité vous plaira davantage plutôt que d’avoir un job où vous allez à reculons et qui vous épuise.

Et qu’ensuite, vous allez pouvoir mener votre barque comme bon vous semble, aller vers les objectifs qui vous intéressent et gagner un salaire nettement plus conséquent.

Cela demande du travail.

Il ne faut pas croire que ça va tomber tout cuit dans le bec. Et encore bien heureusement que ça nécessite du travail.

Parce que vous allez grandir avec votre entreprise, vous allez vous améliorer, vous allez être une meilleure version de vous-même et ça c’est quand même très intéressant.

On envie souvent la sagesse des anciens mais ses anciens ils ont vécu des choses, ils ont agi, ils ont fait tout un tas d’expériences avec des bons et des mauvais résultats. Mais en attendant, c’est ça qui fait leur sagesse, c’est ça qui fait qu’on peut les aduler. C’est ça qui fait que vous allez vers eux quand vous avez besoin d’un conseil.

Ils ont la connaissance et vous avez toujours tendance à envier ceux qui ont réussi. Et c’est eux qui ont essayé, qui ont acquis des compétences et des connaissances. C’est eux aussi qui ont eu des échecs mais qui ont appris et qui vous fournissent l’information dont vous avez besoin.

 

les conséquences des revenus passifs

 

Et regardez les Bill Gates, les Elon Musk, les Mark Zuckerberg… Vous croyez qu’ils passent leur temps dans un transat sur une plage de sable blanc, les doigts de pied en éventail ? Non.

Parce qu’il y a aussi une chose intéressante, c’est que quand on devient entrepreneur, quand on crée et quand on se développe et bien on a envie d’en voir plus.

On a envie d’en avoir plus, on a envie de comprendre plus.  On a envie de créer davantage, de découvrir autre chose, de pousser toujours plus loin. Et dans ce cas-là et bien on devient un entrepreneur à temps plein.

Et même si ce n’est pas un « vrai travail »où vous êtes cloisonné avec les horaires, avec un salaire bloqué… Vous finissez par travailler constamment. Parce que du coup, ce que vous faites ça devient enrichissant. Ca devient intéressant, ça devient motivant, et vous devenez un travailleur acharné.

Parce que vous êtes H24 dans cette création, cette entreprise, cette action qui fait que vous ne vous arrêtez plus jamais. Ca devient une vraie passion et vous avancez chaque jour davantage dans votre univers, dans vos créations, dans vos entreprises.

Et si ça peut vous faire peur comme ça aux primes abord, sachez que entreprendre, on n’y prend vite goût. Et quand en plus, ça développe une certaine indépendance financière, avec cet argent là, il y a tout un tas possibilité.

Il y a tout un tas de choses qui deviennent possibles, qui vous font peut-être déjà envie. Et que vous pourrez faire à ce moment-là.

Il y a peut-être des rêves et des envies vous avez maintenant et que vous ne pouvez pas parce qu’il vous faut un certain montant. Peut-être que vous pourrez les réaliser dans un an, dans cinq ans. Et à ce moment là, une fois que vous aurez réalisé ce rêve-là alors il y en a d’autres qui viendront derrière.

Et du coup, c’est un enchaînement et ça ne s’arrête jamais et c’est ce qui est plaisant d’ailleurs. Parce que du coup, il n’y a plus de monotonie. Il n’y a plus de tristesse dans le travail puisque c’est constamment des challenges, c’est constamment des défis.

Et c’est limite quand il n’y en a plus des défis, des challenges qu’on s’ennuie. Et qu’on décide de se met un petit coup de pied aux fesses pour pouvoir repartir sur autre chose. On se crée d’autres de défis…